Home Actu des lecteurs Premier League : Agüero explose Newcastle, Chelsea s’écroule

Chaque journée de Premier League offre un gros match. Si pour ce week-end il vaut mieux se tourner vers la journée de dimanche avec le derby Everton – Liverpool ou Arsenal – Manchester United, ce samedi n’était pas non plus inintéressant. Retour sur cette 8e journée éclaboussée par un seul homme.

Agüero met Newcastle KO

A la poursuite du rival United au classement, Manchester City a profité de la rencontre contre Newcastle pour dépasser les Red Devils. Et de quelle manière ! Classés derniers avant le match, les Toons ne comptaient surement pas sur ce match pour glaner des points. Et ils ont eu raison puisqu’ils n’en tireront rien à part un gros mal de tête. La faute à un seul homme, Sergio Agüero. Auteur d’un quintuplé en 20 minutes (41e, 49e, 50e, 60e, 61e), l’Argentin atomise Mitrovic et les siens, alors que le Serbe avait ouvert le score pour Newcastle (17e). De Bruyne va également participer au festival (53e). Leader provisoire, City a montré l’étendue de son talent face au 20e et dernier, après deux défaites de suite en championnat.

http://content.mcfc.co.uk/~/media/Images/Home/News/Team%20News/2015-16%20season/Home%20games/City%20v%20Newcastle%20Oct%203/Aguerosalute.ashx?h=450&w=800

Agüero, auteur de cinq buts ce samedi !

Chelsea défait, une nouvelle fois

Après avoir relevé la tête durant ce mois de septembre, Chelsea retombe dans ses travers. D’abord une défaite contre Porto en Champion’s League, et maintenant un revers contre Southampton. Pourtant moyens jusqu’alors, les Saints sont repartis de Stamford Bridge avec 3 points en poche. Willian ouvre tôt le score (10e), mais Southampton recolle juste avant la mi-temps (Davis, 44e). Pas assez solide derrière, Chelsea va ensuite craquer par deux fois, par Mané (60e) puis Pellè (72e). Toujours à la traine par rapport à ses rivaux, le champion en titre pointe piteusement à la 16e place. Southampton est 9e.

southampton_h_6_PA-24316727

Titulaire en l’absence de Costa, Falcao aura été impuissant hier soir

Palace et Leicester toujours en haut

Alan Pardew mène décidement bien la barque de Crystal Palace en ce début de championnat. A hauteur d’Everton ou Tottenham avant cette journée, les Eagles confirment en battant West Brom sur leur terrain. Si la décision s’est faite assez tard, Bolasie (68e) puis Cabaye (89e) offrent la 3e place provisoire à leur club. Après avoir mené les débats, les Eagles empochent trois points mérités. Il faudra maintenant ne pas trembler face à Leicester, futur adversaire et 4e au classement.

Cabaye, passeur et buteur, félicité par ses coéquipiers

Leicester n’a pas non plus démérité. La victoire est moins large, mais l’équipe de Ranieri est toujours au coude-à-coude avec Palace au classement. L’adversaire du jour, Norwich City, a pourtant tenu le ballon. Si les stats sont équilibrées, le faible taux de tir cadré n’a pas permis à Norwich de l’emporter. Les Foxes ont ouvert le score sur penalty (Vardy, 27e) avant de doubler le score en début de seconde mi-temps par Schlupp (47e). Le Canaries réduisent l’avantage par Mbokani (68e), mais ce sera insuffisant. Leicester continue sa marche en avant en accrochant la 4e place, alors que Norwich est 13e.

Jamie Vardy opens the scoring for Leicester against Norwich.

Vardy a montré la voie à son équipe sur penalty

Payet fait le nul, Amavi battu

A égalité avec Arsenal avant le match, West Ham accroche aujourd’hui les places européennes. Fort d’un mercato ambitieux, les Hammers ne veulent pas se contenter du ventre mou. Menés 2-1 par Sunderland à l’issue de la première période (Fletcher 10e, Lens 22e contre Jenkison 45e+1) les choses ne s’annonçaient pas forcément bien pour West Ham. Dimitri Payet a réussi à remettre les compteurs à zéro (61e). Le score ne bougera plus. Plus offensifs que les Black Cats, les Hammers peuvent regretter de ne pas avoir accroché les 3 points qui leur aurait offert la 2e place provisoire. Mais c’est Sunderland qui peut nourrir les plus gros regrets pour avoir lâché une avance confortable, alors qu’ils sont 19e.

Sunderland v West Ham United - Premier League

Borini et les siens peuvent regretter d’avoir laisser passer le coche

Sur une très mauvaise série en championnat, Aston Villa n’a pas réussi à redresser la barre. Stoke City a en effet réussi à enchainer une deuxième victoire d’affilée sur la pelouse des Villans. Faisant preuve de bien plus de réalisme, les Potters ont pris l’avantage à la 55e par l’intermédiaire d’Arnautovic. Imprécis, les Villans ne recolleront jamais au score. Le nouveau club “frenchy” reste embourbé à la 18e place, bien loin des objectifs du début de saison. Stoke se donne un peu d’air avec cette victoire et s’éloigne de la zone rouge (14e).

Marko Arnautovic of Stoke City celebrates scoring his team's first goal during the Barclays Premier League match between Aston Villa and Stoke City at Villa Park on October 3, 2015

Arnautovic unique buteur de la rencontre

Les promus se quittent dos-à-dos

La dernière rencontre de ce samedi opposait deux promus, Bournemouth et Watford. Privé de deux cadres sur blessure, les Cherries se présentaient diminués face à Watford. Ces deux clubs n’ont pas commencé la saison de la même façon, mais ne sont espacés que de deux points. Le point du match nul permet à Bournemouth de remonter un peu au classement, mais cela semble bien peu par rapport à ce qu’aurait pu rapporter une victoire. Ils n’en sont d’ailleurs pas passés loin. Plus exactement à un penalty près, puisque les Cherries ont eu l’occasion par Murray de prendre l’avantage à la 85e. Nul doute qu’il s’en mordra les doigts, et ce sont deux points qui passent sous le nez de Bournemouth.

Odion Ighalo celebrates bringing Watford level

Ighalo célèbre son égalisation pour Watford, juste avant la mi-temps