Home Ligue 1 EXCLU – OM : Interview de René Malleville, “Baup n’a pas de...

Figure marseillaise par excellence, supporter de toujours et pas avare de franc-parler, René Malleville nous a fait l’honneur de répondre aux questions de notre représentant à Marseille, Amine M’madi. Une interview Europafoot exclusive où tous les thèmes sont abordés franchement, ouvertement, et sans concessions. De Baup à Anigo, en passant par Gignac. Attention, c’est parti.

malleville

A.M : Êtes-vous satisfait des prestations olympiennes ?

R.M : Non, si je suis satisfait là, c’est que vraiment je ne suis pas un supporter, on n’est pas du tout satisfait. Contre les grosses équipes encore qu’on perde je veux bien, mais il n’y a pas la manière. Si on perd et qu’on essaie de bouger ça va mais là, même contre les équipes du championnat, que ce soit contre Nice et Reims , on ne peut pas supporter de perdre de cette manière.

A.M : Le sujet de l’attaquant de pointe est une réelle priorité pour Marseille, quel est votre préférence entre Khalifa, Jordan Ayew et Gignac ?

R.M : C’est-à-dire qu’entre Khalifa, Jordan Ayew et Gignac, le vrai avant-centre c’est Gignac. Malheureusement pour le moment, il est inefficace. C’est vrai que dans le passé il a marqué beaucoup de buts essentiels, quand on fait 1 à 0 et que c’est lui qui marquait il nous sauvait les matchs mais là, cette saison on a beau dire, on a beau faire il n’est plus décisif. On a essayé Khalifa, il a l’air d’avoir beaucoup plus d’envie, il a moins la grosse tête j’ai l’impression. Jordan Ayew me déçoit beaucoup, il se la pète un petit peu, il ferait mieux de redescendre sur terre et peut-être qu’il serait un peu plus efficace.

A.M : Marseille a besoin d’un joueur de mouvement en pointe qui soit rapide pour correspondre au jeu marseillais, aucun des 3 actuellement ne répond à ce profil, auriez-vous une idée en tête sur le joueur à prendre ?

R.M : Il y a des joueurs à prendre, mais seulement c’est une question de financement : même s’ils ne valent pas trop cher à la limite, ce sont des joueurs qui gagnent beaucoup et donc dans l’état actuel des finances de l’Olympique de Marseille, on ne peut pas se les payer. Ce n’est pas la peine de rêver à un joueur, “j’aimerais avoir si, avoir ça”, moi j’aimerais avoir Ibrahimovic à ce moment-là mais bon, c’est impossible alors malheureusement, on est obligé de faire avec.

A.M : Au vu des performances décevantes en attaque, regrettez-vous le départ de Loïc Remy ?

R.M : Oui ! Voilà un garçon que j’ai vu partir avec regret même Amalfitano, je les ai vus partir avec regret parce que soi-disant qu’ils étaient des gros salaires mais en attendant, ils étaient là. Amalfitano quand on le mettait à sa bonne place , il était efficace, il se prenait pas pour un autre et Loic Remy, c’est un garçon qui à la tête était imbattable, il a mis des buts lui aussi, c’est un joueur technique, efficace, il est parti et je le regrette. Là où il allait, il a fait un petit peu le bonheur de son club.

 

rémy

 

A.M : Certains supporters aimeraient la venue de Cvitanich cet hier, est-il la solution miracle pour l’attaque phocéenne ?

R.M : La solution-miracle n’existe pas. Il faut que d’abord, il y ait une cohésion, que le vestiaire soit serein, ce qui n’a pas l’air d’être le cas actuellement. On peut mettre le meilleur joueur du monde à l’OM actuellement , il deviendrait mauvais. C’est l’ambiance, la tactique, le fond de jeu et l’entraîneur qui n’est pas à la hauteur, n’importe quels joueurs viendraient à l’OM, ils deviendraient mauvais. La preuve : Sougou et Kadir, ils ne jouaient pas chez nous, en attendant ils sont dans d’autres clubs, ils se défoncent. Pourtant, ils ne sont pas de meilleurs joueurs à coté, c’est que vraiment, il y a quelque chose qui ne va pas à Marseille, dans le club et le vestiaire.

A.M : Ce n’est pas la pression qu’il y a à l’OM qui fait que ses joueurs là ne réussissent pas à Marseille ?

R.M : Oui mais les joueurs quand on leur dit “bon on va vous recruter, mais attention il y a la pression”, ils répondent “moi je crains pas la pression, je vais à Marseille, je ne crains pas la pression”. Puis une fois qu’ils sont ici, on voit qu’ils ne tiennent pas la pression. Alors, ils ne savent pas ce qu’est la pression marseillaise, ils sont allés dans d’autres clubs. Même à Paris, Monaco on en parle même pas, il n’y a pas la pression qu’il y a à Marseille. Et quand on me dit “je vais embrasser le maillot, je suis content d’être à l’OM, je ne crains pas la pression”, une fois qu’ils y sont, ils craignent la pression, ils ne sont pas efficaces.

Ils croient qu’ils viennent ici pour un tremplin, ce n’est pas un tremplin. L’OM c’est une finalité parce qu’il n’y en a beaucoup qui sont là, c’est peut-être le maillot le plus prestigieux dans leur carrière, peut-être qu’ils n’iront pas plus haut. A ceux qui sont venus ici pour un tremplin, je leur dis : trouve d’abord que tu es bon ici, pour aller dans des clubs plus prestigieux comme Manchester ou le Bayern, mais d’abord fait tes preuves à l’OM. Si tu ne veux pas, ne compte pas aller ailleurs.

A.M : Malgré Payet, André Ayew et Valbuena, l’OM manque manque cruellement de jeu dans la profondeur, que conseillerez vous pour remédier à cela ?

R.M : Il faudrait que Payet trouve son niveau d’abord. Et il faudrait que Thauvin, on le fasse jouer beaucoup plus souvent d’entrée de match. A savoir à sa place, sa véritable place qui est le côté droit, ou éventuellement à la place de Valbuena. Voilà, il suffit de mettre des bons joueurs à leur place, ne pas faire n’importe quoi. Payet à droite, Thauvin et Lemina sur le banc, faire entrer un latéral gauche et droit, c’est une ineptie totale. Baup ne sait pas gérer son effectif, voilà.

A.M : Vous dites que Baup ne sait pas gérer son effectif, la tactique déployée par celui-ci n’est elle pas trop défensive pour un club de premier plan comme l’OM ?

R.M : Oui, mais c’est un peu la tactique de Didier Deschamps, qui avait dit “moi je vais renforcer d’abord la défense”. Il avait pris M’bia avec Diawara, la première année où on a été champion de France, parce qu’il avait d’abord sa défense et après il avait fait tout pour l’attaque. Baup aussi est défensif, mais le peu d’effectif d’attaque qu’il a, il ne l’utilise pas à bon escient. Alors ça fait que voilà, on se retrouve dans une panique. Moi je pars du principe que presque tous les joueurs de l’Olympique de Marseille, intrinsèquement, ont une valeur certaine. Mais seulement ils sont mal utilisés c’est tout. Baup n’a pas de pouvoir et d’autorité sur les joueurs, chose que Deschamps avait.

 

BAUP

 

 

A.M : Elie Baup doit-il être viré ?

R.M : Si on vire Baup maintenant c’est une catastrophe malheureusement. Moi il ne me convient pas cet entraîneur, il ne sait pas gérer un effectif de qualité, mais si on le vire maintenant, cela serait la pire catastrophe. Parce qu’il y a des mecs qui sont pour Baup, d’autres contre, et si on le vire, cela va complètement scier en deux le vestiaire, déjà qu’il n’est pas très soudé malheureusement. Encore une fois il y a deux/trois joueurs qui foutent le bordel, les mêmes qui ont mis le bordel avec Deschamps, et j’ai l’impression que tant que ces joueurs seront à l’OM, le vestiaire ne sera pas serein.

A.M : A l’heure actuelle, l’OM n’a plus gagné de match depuis le 28 septembre, le club est-il en crise ?

R.M : Non ! Le club n’est pas en crise, on a connu pire. Moi ça fait 45 ans que je suis au stade, des crises on a connu des pires, la preuve on est descendus en Ligue 2, des présidents se sont suicidés, des présidents sont allés en prison et d’autres… On a tout eu à l’OM, donc la crise non mais il faut redresser la barre, il faut que tout le monde se reprenne en main, que ça soit le staff, les joueurs. La crise n’y est pas encore mais s’il y a deux/trois défaites de plus, cela risque de scier comme on dit.

A.M : -A quelles ambitions peut alors prétendre l’OM cette saison ?

R.M : Cette saison l’OM a la prétention d’arriver au moins 3ème, et moi je dis même 2ème, parce que le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco ne sont pas à l’abri du faux pas ou d’un petit mauvais passage de 3 ou 4 matchs, et on a les moyens de finir au minimum 3ème et peut-être 2ème si on profite des faux pas des autres. Mais je suis sûr que ça ne va pas durer et cela ne peut pas durer comme ça, ils vont être obligés de redresser la barre.

A.M : Ces ambitions ne pourraient-elles pas être revues à la baisse avec la taxe à 75% ? Qu’en pensez-vous d’ailleurs de cette taxe ?

R.M : Alors moi, qu’on ne vienne pas m’emmerder avec cette taxe! Je le dis franchement, elle a été votée, qu’on soit pour ou contre elle y est, elle y est ! Il y a des gens qui sont beaucoup moins fortunés et qui vont la payer cette taxe alors qu’on ne vienne pas me parler de la taxe. C’est quoi 8 millions pour un club comme l’OM qui a plus de 150 millions d’euros par an ? Alors quand on prend des “petits joueurs”, quand on a pris Kadir, Sougou etc… on les prend dans des petits clubs, ils gagnent 20/30 millions d’euros dans leur club, on les prend et au lieu de doubler leur salaire et c’est déjà pas mal, on le leur triple! Puis après on nous dit qu’il faut payer parce que la masse salariale est trop importante… mais vous n’avez qu’à gérer ça beaucoup plus sereinement! Gignac gagne 330 000 par mois, c’est normal ça ? Qu’on ne vienne pas me raconter “Ils n’ont qu’à avoir une politique salariale beaucoup plus cohérente par rapport aux joueurs que nous avons et cela ira beaucoup mieux”.

Et puis il faut le dire aussi, dans la masse salariale il y a ceux qui gravitent à la Commanderie, si on voyait un petit peu les salaires de certains cadres de la Commanderie, parce qu’on est au courant de beaucoup de choses, peut-être aussi que là, la masse salariale baisserait mais bon. Qu’on ne vienne pas me parler de la grève des joueurs, les grévistes de Gad et Florenge eux ils ont raison, ils se battent pour leur salaire et la condition de leur travail. Un mec qui gagne 200 000 ou 300 000 euros par mois qui fait la grève parce que le patron lui a dit de la faire, je ne le conçois pas.

A.M : Est-ce cette taxe peut accroître le fossé entre le duo PSG/Monaco et le reste de la Ligue 1 ?

R.M : Incontestablement cela fera un petit moins, mais pour moi ce n’est pas 8 millions d’euros de plus ou de moins par an qui vont grever le budget marseillais. Mais en plus ce n’est que pour deux ans, il y a des clubs qui vont être emmerdés, c’est vrai que les petits clubs vont être emmerdés maintenant, au lieu que le Gouvernement laisse des fonctionnaires qui ne branlent rien à Bercy et qui gagnent un pognon fou, ils n’ont qu’à les envoyer un peu dans les clubs et faire au cas par cas! Après l’Etat fait comme ils veut avec tous les gens qui ne foutent rien. Les envoyer dans les clubs, fait faire des audits et au cas par cas, “toi oui, toi non”, cela peut se faire. On voit tellement de choses, je crois qu’un audit dans chaque club au cas par cas serait la solution.

 

labrune

 

 

A.M : Le président Labrune a parlé d’un projet “à la Dortmund” à Marseille, qu’en pensez-vous ?

R.M : Alors, Robert Louis-Dreyfus avait parlé d’un Bayern du sud, et maintenant Labrune de Dortmund. Bon nous on veut être simplement l’Olympique de Marseille Français, on n’a pas à se mettre sur un modèle quelconque parce que s’ils veulent faire le modèle de certains autres, ils n’ont qu’à avoir un Centre de Formation beaucoup plus efficace, mieux géré, un vrai centre! On a des locaux superbes mais malheureusement les encadrements n’y vont pas, car nous somme obligés d’aller chercher des mecs comme Lemina, Mendy et Imbula. On les a pris où ? On les a pris dans des centres de formations d’autres clubs, des petits clubs qui ont un centre de formation beaucoup plus efficace que le nôtre, parce que nous dans notre centre on n’a pas des Imbula, Mendy et Lemina. Nous, on a pas, on les a cherchés ailleurs, alors qu’on ne vienne pas me dire après “On dépense un pognon fou”. Il y a 5 millions d’euros dans le budget du centre : qu’ils augmentent de façon à faire un meilleur encadrement, que cela soit plus efficace. Et les gens qui sont là s’ils se la ramènent, tu les jettes! Mais tous le monde fait comme il veut, on a un centre complètement nul et tant qu’on n’aura pas un centre pour sortir nos propres joueurs dans le genre de Mendy Imbula et Lemina et d’autres comme eux, on va à la catastrophe financière, c’est sûr.

A.M : Mais L’OM cherche des joueurs dans le département et la région, est-ce que pour vous il faut aller ailleurs ?

R.M : Un jour, j’ai assisté et participé à une émission avec Bernard Bosquet, et on leur a dit “Bernard et moi on s’en va pendant 3 mois, on fait tout le département et la région Provence, vous allez voir un peu les gens qu’on va vous ramener”. Parce que moi j’ai mon petit-fils qui joue aux Caillols, on fait tous les terrains et bien souvent il y a déjà des jeunes qui jouent avant, des U15, u17,U19, il y a des bons matchs. On voit des joueurs exceptionnels, mais malheureusement eux ils ne connaissent personne. Il y a un petit de Burelle qui est parti à Nice et il va même faire un essai à Sochaux. Mon petit-fils, il va faire pendant quelque jours des stages à Nice car Nice le surveille, il n’est qu’en U13 mais ils vont le suivre. Comment cela se fait que ces jeunes là ne sont pas pris par le centre de formation de l’Olympique de Marseille ? Parce que ça ne les intéresse pas, ils ne font pas leur boulot ! Si on me donne deux mois avec Bernard Bosquet, qui connait le ballon, je ramène une équipe qui fait un match amical contre l’OM, on les bat ! Parce qu’il y en a des valeurs dans notre région, c’est un vivier. D’abord parce que les autres clubs viennent chez nous, nous les prendre, et on est incapable de les tenir.

A.M : Un club comme le FC Porto qui recrute des joueurs en Amérique du sud, est-ce que Marseille devrait faire de même ?

R.M : Si on avait des bons recruteurs et qu’on les envoyait là-bas, nous aussi on pourrait faire pareil! Mais il y en a qui vont là-bas pour le farniente, et prennent 2 mois de congé et puis il y a personne. Lucas Mendes, il est de là-bas, mais ce n’est pas nos recruteurs qui l’ont trouvé, c’est l’agent d’un joueur qui l’a indiqué à l’OM, il faut le faire !

A.M : Que pensez-vous de José Anigo ? Certains le critiquent pour sa mauvaise gestion, que pensez-vous de ce qu’il fait à l’OM depuis 10 ans ?

R.M : José Anigo c’est un pote à moi, cela fait 20/25 ans que je le connais, il n’était pas encore directeurs sportif. Il l’est maintenant depuis 10 ans, et depuis 10 ans l’OM est quand même tous les ans au plus haut niveau. L’OM a été champion de France, il était là. Quand on perd on accuse Anigo, mais Anigo est comme tout le monde, il a pris des bons joueurs et il en a pris des catastrophiques, mais Bernard Tapie aussi en avait pris des bons et des catastrophiques. Je ne connais pas un homme sur terre qui ne fasse que des choses parfaites, et José Anigo fait partie du staff, il n’est pas tout seul à commander, il va chercher les joueurs qu’on lui demande, c’est le staff qui recrute les joueurs. Alors quand on gagne c’est grâce à la bonne gestion et au bon recrutement de Deschamps ou de Labrune et d’un président quelconque, et quand on perd c’est parce qu’Anigo n’est pas bon. Non ! Comme je dis de partout, la défaite, elle est complétive et la victoire , elle est complétive. Quand on perd c’est la faute de tout le monde et quand on gagne, c’est grâce à tout le monde.

A.M : Pour finir, Ribéry Ballon d’Or, vous y croyez ?

R.M : Non! Non ! D’abord, je ne suis pas objectif, je n’aime pas ce joueur, son caractère. J’ai toujours en mémoire la finale contre Sochaux à Paris, où il n’a pas voulu tirer le penalty, et on a perdu la finale. Je n’aime pas ce joueur. J’aime bien les bons joueurs, mais les joueurs intelligents, et Ribéry je n’aime pas. Je ne suis pas objectif peut-être mais voilà.

A.M : Merci pour cette interview.

R.M : (Sourire) Il n’y a pas de quoi.

 

A Marseille, Amine M’madi. Avec le concours de Louis J.